Comment bien évaluer vos risques clients ?

L’évaluation des risques client permet à une entreprise de réduire plusieurs contraintes, notamment les risques d’impayés. Cela aide également à la société de maximiser le capital et d’optimiser les démarches de prospection. L’évaluation des risques client repose surtout sur la situation financière du client et de ses personnalités.

L’évaluation des risque client par les ratios

Plusieurs ratios permettent d’évaluer les risques client. En premier, il y a le gearing qui consiste à prendre en compte le risque de financement d’une entreprise. Cette technique se réfère aussi au taux d’endettement de l’entreprise. En outre, il y a l’ebitda to sales ratio. Ce ratio prend en compte la performance opérationnelle et le taux de profitabilité. Il permet également à une entreprise d’optimiser les achats et les coûts. Le DSO est également un autre ratio qui permet d’évaluer les risques clients. Ce dernier détermine le délai de transformation d’une transaction en trésorerie. Il est un ratio de liquidité. Le DPO, quant à lui, permet de compter le nombre de jours avant le paiement des fournisseurs. Enfin, il y a la rotation des stocks. Celle-ci permet de mesurer le rythme de production de la société. Elle évalue la durée de conservation des marchandises.

Les éléments à considérer pour l’évaluation des risques client

Le rythme de productivité de l’entreprise et les variations des capitaux sont primordiaux pour évaluer les risques client. Une bonne analyse financière est aussi indispensable. Il est essentiel de tenir compte de la marge brute.  Mesurer l’operating cash-flow pour ensuite le comparé à l’endettement est également nécessaire. Il faut aussi prendre en compte la fiabilité sur les différentes transactions effectuées avec tous les collaborateurs : le remboursement des dettes, le degré d’investissement ou encore la trésorerie.

Une analyse financière pour évaluer les risques client

Pour mieux évaluer le risque client, il faut faire une meilleure analyse financière. Il faut étudier l’aptitude d’engagement de l’entreprise. Est-ce que celle-ci arrive bien à honorer ses dettes fournisseurs ? Il est nécessaire d’analyser sur les flux et les cash. Toutefois, une analyse financière n’aboutit pas toujours à une évaluation claire et nette. En effet, elle ne prend pas en compte l’évolution de chaque circonstance et le développement global de la société. Pour évaluer le risque client, l’analyse des relations clients est aussi indispensable : prospects, clients potentiels, crédibilité…Bref, les techniques d’évaluation des risques client influent sur la croissance de l’entreprise. Elles doivent être effectuées correctement pour éviter certains risques futurs.