Les 4 segments du capital-investissement (Private Equity)

Le secteur de l’entrepreneuriat a tendance à se développer. Les dirigeants et les propriétaires veulent mener avec succès leurs entreprises. En général, c’est souvent les moyens financiers qui conditionnent cet objectif. Cette réalité favorise l’opportunité d’investissement pour les plus fortunés. Avec le capital investissement ou Private Equity, les bailleurs peuvent aider une société à augmenter ses capitaux via 4 segments.

Le capital-risque, un investissement délicat mais fondamental

Le capital-risque se fait au niveau des sociétés naissantes qui sont en phase de création ou de lancement. Pour leur propre compte, les bailleurs de fonds sont exposés à plusieurs risques, alors que c’est en même temps l’étape qui demande un investissement important.

Le capital-risque constitue deux sous-types d’investissement. Le premier s’appelle capital amorçage. Celui-ci entre en jeu dès que l’étude de faisabilité du projet soit élaborée. Les idées de création sont déjà en place, mais aucune étape n’est pas encore entamée.

Le second est appelé capital-création. Il s’agit d’un sous-type de capital-risque appuyant la phase de création d’une entreprise. Ici, cette dernière propose déjà des activités cadrées et étudiées par l’élaboration d’un business-plan. Ce qui réduit le risque d’échec de 30% à 50 %, tandis que le premier peut atteindre jusqu’à 80%. Se tenir en tant qu’actionnaire minoritaire tout en négociant d’apporter ses contributions au développement des idées réduirait ce taux d’échec.

Le capital-développement pour augmenter ses capitaux et développer l’entreprise

Après quelques années d’exercice, le capital-développement peut intervenir dans le but de faire progresser les performances techniques et matérielles d’une société. Le risque est dans ce cas minime. Le capital-développement est donc plus important. Parmi les autres catégories de financement, il y a également l’expansion-capital. Celui-ci est destiné à l’acquisition de matériels de productions, de supports publicitaires… Il est également affecté à la création d’une nouvelle ligne de produit. En outre, lLe bridge-financing est une autre sous-catégorie qui permet à l’entreprise et  à son investisseur de mieux gérer l’entreprise. Si la société se retrouve en difficulté et que les deux parties choisissent la revente, elles rehausser l’image de l’entreprise pour s’en sortir bénéficiaire.

Le capital-transmission et le capital-retournement, deux segments de transition

En pleine phase de maturité, de nombreuses entreprises se retrouvent en difficulté, en endettement ou en problème de restructuration. Les gestionnaires et les actionnaires doivent ainsi céder l’entreprise à un individu ou une entité, d’où la nécessité d’un capital-transmission. La banque propose ce type de capital aux particuliers. La société doit choisir entre le renouvellement des activités ou la structuration du plan organisationnel : le capital-retournement est l’investissement approprié à l’exécution de l’un de ces choix.