Assurance vie : choisir un contrat multi-support

 

L’assurance vie est l’un des placements fétiches des Français, en effet, il permet de faire beaucoup de profit avec un point fiscal avantageux. Le contrat est plus souple et on peut aussi choisir parmi différents types de clauses. L’accord d’assurance vie multisupport s’affirme comme étant le plus rentable avec ses divers aspects.

Qu’est-ce qu’une assurance vie multi-support

L’assurance vie est comme une enveloppe dans laquelle on va mettre l’épargne. Il y a en tout deux types de support dont :

  • L’assurance vie multi-support : on peut choisir la répartition qu’on veut pour le capital. On peut partager l’épargne en mettant une partie sur le fonds euros et une autre partie sur l’UC ou unités de compte d’assurance vie.
  • L’assurance vie mono-support : on investit la totalité du capital sur le fonds en euros garanti par l’assureur.

L’assurance vie reste alors une enveloppe dans laquelle on met de l’argent de côté en guise de versements. Cependant, le bénéficiaire pourra investir cet argent à autre chose pour qu’il puisse le fructifier au maximum. Il pourra acheter des parts dans des actions ou acheter de biens immobiliers… pour obtenir plus de bénéfice. Hedios patrimoine donne plus d’information.

L’assurance vie multi-support est pour qui ?

Ce type de placement très bénéfique s’adresse à tout le monde qui souhaite faire un investissement à risque pour générer plus de profit. Ceux qui ne sont pas d’accord avec ce type de placement peuvent choisir un placement mono-support dans lequel on investit en toute sécurité.

L’UC est un investissement à risque parce qu’elle dépend de l’évolution des marchés. Ainsi, la valeur de rachat du contrat peut baisser en dessous de la somme qu’on a apportée. Toutefois, les gains peuvent être énormes si le marché est avantageux.

Chacun aussi est libre de choisir le degré de risque par rapport à l’argent qu’il va placer en UC et en fond euros. Comme on n’a pas à gérer les investissements, l’assurance vie multi-support s’adresse même aux jeunes investisseurs qui veulent  faire fortune et un nom dans la bourse.

Les avantages d’un contrat d’assurance vie multi-support

Avec un contrat d’assurance vie multi-support, on peut choisir judicieusement le pourcentage de risque en alliant la performance à la sécurité. Les fonds en euros sont des placements sans risque et permettent de sécuriser l’épargne qui y est placée. Cependant, le gain obtenu peut être régulier, le capital qu’on a investi sera garanti par l’assureur. On peut alors y placer une certaine somme d’argent en guise de précaution dans un contrat multi-support.

Les unités de compte sont disponibles pour prendre un peu de risque afin de chercher plus de profits au niveau des autres services. En effet, on pourra investir l’argent depuis l’assurance vie vers les valeurs immobilières (dans des parts de SCPI, d’OPCI ou de SCI), ou vers des valeurs mobilières (actions, obligations, SICAV). Ces placements peuvent générer plus de bénéfice. Plus le risque est grand, plus le rendement sera élevé. Ainsi, il revint à chacun de choisir le pourcentage d’argent qu’il veut placer dans les UC pour faire d’autres investissements. Par exemple, on peut placer sur hedios :

  • 80 % dans le fond euros et 20 % dans l’unité de compte,
  • 50 % dans le fond euros et 50 % dans l’unité de compte,
  • 20 % dans le fond euros et 80 % dans l’unité de compte.

La variation du pourcentage de l’argent qu’on met dans les différents supports permet de gérer le degré de risque qu’on prend. La ventilation dépend de chaque épargnant, de ses objectifs, du montant qu’il investit, de son aversion au risque…

Le grand avantage du contrat d’assurance vie multi-support est aussi qu’on peut diversifier les actifs autant qu’on le veut. De plus, une part de l’argent va rester en toute sécurité même si on perd dans les investissements qu’on fait, on a toujours un capital qu’on peut à nouveau placer.

Les critères de choix d’un contrat d’assurance vie multi-support

Il faut considérer plusieurs points importants avant de choisir un contrat. Ces points définissent le caractère de l’investissement qu’on veut. Par exemple, les particularités du placement sur hedios patrimoine peuvent être rentables ou non..

Tout d’abord, il faut considérer la performance du fond en euros. Ce dernier permet de sécuriser l’investissement. Ainsi, une étude des performances du fond en euros de l’assurance durant les 5 dernières années est nécessaire pour ne pas se tromper.

Après on doit considérer la limite de la somme qu’on peut mettre dans le fond en euros, imposée par l’assureur. La totalité du compte que l’on veut mettre dans ce fond pour la sécurité de l’épargne doit y être admise.

Ensuite, on doit voir la qualité ainsi que la diversité pour les unités de compte. En effet, il y a ceux qui veulent les fonds labellisés ISR ou investissement socialement responsable et d’autres qui refusent cette espèce de fonds.

Enfin, il faut tenir compte des frais. Le contrat doit être le moins chargé en frais que possible pour augmenter les rentabilités. Le frais pour un fond en euros et un UC sont différents, ainsi, on doit bien s’informer. Le mieux serait de comparer plusieurs offres afin de connaître celle qui est le plus avantageuse. Pour cela, il faut consulter l’hedios avis.