PERP 2018 : simulation, comparatif et fiscalité

Le plan d’épargne retraite populaire est un système qui consiste à faire épargner de l’argent auprès d’une banque, d’une société d’assurance ou d’une société de prévoyance dans le but de préparer sa retraite. Cette solution aide les Français à prendre en main leur avenir avant le départ en retraite. Il n’y a pas d’âge minimum pour ouvrir un PERP.

L’option de simulation pour se comparer à l’assurance-vie

Le PERP est obtenu à partir d’une partie de l’impôt sur le revenu déduit du salaire d’un employé ainsi que d’une rente viagère découlant d’une cotisation payée durant ses années actives. On tend à comparer le PERP à l’assurance-vie. Pourtant, il y a des différences entre ces deux principes. Pour le PERP, les cabinets de gestion de patrimoine mettent déjà à la disposition de leurs clients une option de simulation PERP comme le simulateur de https://www.althos-patrimoine.com qui vous permet de calculer votre disponible fiscal, votre rente mensuelle, le capital attendu à terme ainsi que votre réduction d’Impôt sur le Revenu. D’une manière générale, cette page permet de faire une estimation du montant de l’épargne que l’on pourrait avoir une fois que l’on partira en retraite. À la fin d’une simulation, on pourra constater si l’assurance-vie est plus avantageuse ou non que le PERP.

Les éléments comparatifs du PERP

La rentabilité perçue par un retraité varie d’un établissement à un autre. Le PERP est un système de placement très intéressant, car il permet d’avoir plusieurs plans d’épargne retraite. Dans ce cas, il est important de faire des comparatifs PERP. Pour cela, on doit prendre en compte plusieurs éléments comme la performance du système, les frais inclus et déduits des cotisations allouées, le transfert et la gestion.

L’existence d’une possibilité de rachat du PERP

En principe, les sommes versées en PERP ne sont pas destinées à être consommées. Elles sont bloquées et ne seront perçues que lorsqu’on arrive à l’âge de retraite. Cependant, le rachat est possible si le souscripteur est victime d’une invalidité à l’issu d’un accident ou que son conjoint est décédé. Le rachat de PERP est en quelque sorte une aide pour les personnes ayant des difficultés financières et/ou professionnelles comme les cas de surendettement et de chômage. Faisons un cap sur la rente viagère. Celle-ci se définit comme la somme à laquelle on a droit au cours de l’ouverture de son PERP jusqu’à l’âge de la retraite. Si au cours d’un mois, elle est inférieure ou égale à 45 €, l’assureur peut procéder à l’achat. Parallèlement à cela, le titulaire du PERP a le plein de droit de reprendre en un seul versement sa rente viagère.