L’utilisation du big data dans le domaine de la finance

 

Durant la plupart des séminaires des dirigeants d’entreprise, il se trouve que leurs centres d’intérêt se focalisent dans l’ensemble sur la découverte des méthodes de gestion plus rigoureuses pour le management de leur société. Parmi les sujets les plus brûlants, le volet de la gestion financière dans le cadre des établissements financiers occupe la place des priorités dans le cadre des programmes de ces responsables.

Des travaux de recherche s’articulent autour de la gestion financière des établissements financiers

 De leur côté, il a été révélé que des éminents experts en gestion financière se consacrent à la recherche des plans stratégiques plus performants dans l’objectif d’appuyer techniquement l’instance dirigeante des banques dans leur mission. Entre autres, la recrudescence des fraudes des cartes de paiement, ces derniers temps, ne cesse d’intriguer ces opérateurs financiers dans l’exercice de leur métier. Parallèlement à ces travaux d’investigation, la nouvelle technologie de l’informatique acquiert de jour en jour plus d’importance et ne cesse d’influencer son milieu environnant. Les entreprises fonctionnelles d’aujourd’hui ne peuvent pas échapper à l’action de ce grandissant phénomène informatique. En effet, suite à un ensemble de très volumineux de données informatiques en matière de finance au sein des établissements bancaires provenant des sources les plus diverses, les outils classiques de gestion de base de données n’arrivent plus à gérer convenablement toutes ces informations numériques. Du coup, un type de technologie connu sous l’appellation de Big data finance a fait son apparition et commence à inonder le marché du Big data à travers le monde d’aujourd’hui pour répondre à toutes les attentes des grands financiers à l’instar des banques et des établissements de crédit. Pour plus d’infos, visitez le site inventiv-it.fr.

 Le Big data finance : une nouvelle technologie novatrice

Effectivement, suite à l’explosion fulgurante des données numériques au niveau du secteur des finances actuel, il est indispensable de prévoir une nouvelle méthode d’analyse et de gestion plus fiable de toutes ces informations massives digitales. Il s’agit du concept du Big data finance. C’est, justement, à l’aide de cette nouvelle technologie  du Big datafinance que la visualisation des grands ensembles des données dans le cadre du marché du Big data peut être maîtrisée d’une manière efficace. Elle autorise ainsi tout le monde à avoir accès en temps réel à des bases de données ayant des grandes dimensions au niveau du marché du Big data. D’autant plus, elle dispose d’une grande capacité de stockage des données numériques avec une grande vitesse de traitement incomparable des informations. À travers l’utilisation de tous ces avantages que présente ce nouveau concept, l’exploitation rationnelle des informations en matière de finance au sein du secteur bancaire en provenance du marché du Big data devient simplifier. C’est ainsi que la traçabilité de toutes les données relatives à des prises des décisions émanant de toutes les directions opérationnelles reste toujours accessible à tout moment en cas de besoin.

Potentialités du Big data finance dans la détection des fraudes

En vérité, il a été identifié que les attaques des cybercriminels se sont focalisées sur les services financiers durant l’année 2016. Heureusement, actuellement cette situation déplorable commence à disparaître progressivement pour des motifs divers. Effectivement, dans leurs mauvaises pratiques, les cybercriminels continuent, malgré tout, de cibler les cartes de crédit et les mots de passe de ces derniers. Qui plus est, il a été également constaté que parmi les données utilisées dans le secteur bancaire, et au sein du marché du Big data, seulement 20 % des informations exploitées sont véritablement structurées. Cette énorme faille empêche tout système de gestion de bases de données classique(SGBD) d’intervenir en temps opportun. Ce n’est que la technologie Big data finance qui peut donner suite au traitement rapide des données dans leur ensemble, y compris les 80 % des données non encore structurées. Par la suite, la détection des fraudes en matière financière peut se faire d’une manière instantanée, contrairement à ce qui s’est passé auparavant. Ce qui fait ressortir que le Big data finance a apporté un plus non négligeable dans le secteur financier et ne peut que favoriser la croissance de la profession bancaire dans tous les sens.