Quelles différences entre compte bancaire professionnel et personnel ?

Les personnes physiques disposent d’un compte bancaire personnel, quant aux entreprises, aux associations et aux sociétés, le type professionnel est incontournable. Le dilemme se pose souvent pour les auto-entrepreneurs et gens qui exercent un travail libéral. Généralement, les établissements bancaires leur indiquent de séparer les comptes professionnels et personnels. Justement, pour mieux aider cette catégorie de personnes, découvrez les différences entre ces deux systèmes.

Les différences au niveau des services fournis

Que ce soit pour un compte pro ou personnel, les opérations bancaires classiques ou de base sont accessibles à son titulaire. En effet, les détenteurs ont la possibilité de procéder à des paiements par prélèvement, d’encaisser des espèces et des chèques, d’effectuer ou de recevoir des virements, de disposer d’un chéquier et d’une carte bancaire, d’avoir un RIB (relevé d’identité bancaire) et d’obtenir régulièrement leur relevé de compte. En plus des transactions ordinaires, les personnes morales qui possèdent un compte professionnel bénéficient de certains services supplémentaires. Ces prestations réservées aux entreprises sont généralement :

  • la possibilité d’un découvert bancaire d’une somme importante ;
  • la faisabilité d’un dépôt de capital, et aussi l’établissement et l’obtention de l’attestation y afférente ;
  • la gestion en ligne, comme la comptabilité, la facturation et autres ;
  • l’accès aux terminaux de paiement.

Cette liste n’est pas exhaustive puisque d’autres services pour les entreprises peuvent être proposés pour les détenteurs de compte professionnel, tout dépend de l’établissement bancaire.

Une grande différence en matière de frais bancaires

Les frais de tenue de comptes des entreprises ne sont pas identiques à ceux des personnes physiques. Généralement, ils sont beaucoup plus élevés pour les professionnels par rapport à ceux des particuliers. Outre le coût de fonctionnement qui sert de référence et qui peut atteindre une certaine somme, d’autres frais incombent également aux entreprises. Des commissions spécifiques de mouvement peuvent être facturées à chaque fois que des opérations bancaires ont lieu. Les frais des cartes bancaires, essentiellement pour celles qui sont utilisables au niveau international, sont souvent élevés, pareillement pour l’accès en ligne qui est payant. L’ensemble de tous ces frais vaut cher et peut peser sur la balance, notamment pour les très petites entreprises individuelles.

La différence en cas de problème fiscal ou autre

Les auto-entrepreneurs ne sont pas obligés d’ouvrir un compte professionnel bien que cette initiative soit encouragée par les établissements bancaires. Un compte courant appartenant à un particulier ne fait pas l’objet d’un contrôle lorsqu’il n’est pas utilisé à titre professionnel. Il reste la propriété de son titulaire et tous les mouvements ne sont pas considérés par l’administration, raison pour laquelle il est préférable de bien séparer ces comptes bancaires. Un compte utilisé pour les dépenses professionnelles peut être saisi par l’administration fiscale lors des contrôles, peu importe sa dénomination. En effet, l’appellation du compte n’est pas considérée puisque le terme utilisé n’a pas de valeur fiscale ni juridique, il est juste donné à titre commercial.

Les différences sur les prêts

Professionnel et particulier, que ce soit pour un besoin de trésorerie ou autres, peuvent avoir besoin d’une aide financière. Les banques ont des produits spécifiques pour les entreprises et les personnes physiques. Les prêts octroyés à chaque catégorie de clients ne sont pas les mêmes. Les conditions d’éligibilité et d’obtention sont différentes, pareillement pour les montants et le traitement des dossiers. Les crédits pour les particuliers sont nombreux et les sommes débloquées sont destinées aux besoins personnels des bénéficiaires. En revanche, les entreprises qui lancent une demande de prêt doivent exploiter les fonds obtenus dans un but purement professionnel.

L’objectif principal de ce type de financement est le développement de l’entreprise, que l’argent soit investi dans les fonds de roulement, dans les aménagements des locaux, dans les formations pour garantir une veille permanente des connaissances et pour pouvoir s’aligner aux concurrents, dans les acquisitions immobilières, dans l’achat de véhicules et de matériels indispensables à la bonne réalisation de l’activité de la société. Normalement, les demandes de prêt pour les entreprises nécessitent la présentation des états financiers. Ces documents officiels démontrent la pérennité des activités et la santé financière de la société pendant la période de l’exercice exigée par la banque.

La différence sur les titulaires du compte

Un compte personnel peut appartenir à une personne seule, à un couple (compte joint) ou à plusieurs signataires. Les coordonnées bancaires, dans ce cas précis, incluent les informations concernant ces détenteurs. Pour une entreprise, le nom du compte est généralement celui de la raison sociale. Pareillement pour l’adresse et les autres coordonnées puisque ce sont les informations sur la société qui sont prises en considération, comme le lieu du siège social, le numéro téléphone de l’accueil ou des responsables financiers, le courriel du secrétaire ou autres.